mercredi, avril 21, 2021
Moteur

En Formule 1, les pneus ne font plus la différence

La formule 1 et les marques

Longtemps la Formule 1 a été l’objet de luttes industrielles terribles entre les constructeurs. La guerre Bridgestone, Michelin notamment est restée dans les mémoires des passionnés de course automobile.

Une rivalité économique

La suprématie dans un univers aussi grand public et visible que la Formule 1 a bien évidemment des conséquences considérables sur l’image que les pneumatiques vont avoir sur le grand public. On le sait, l’impression que les marques laisseront dans les esprits aura des conséquences directes sur le volume des ventes.

Une course à l’innovation

Au delà de la rivalité économique entre constructeurs, cette rivalité sportive aura des conséquences également sur les consommateurs. Clairement la concurrence entre ces entreprises les incite à générer de l’innovation en permanence afin de maintenir sa domination sur le concurrent (ou rattraper son retard). Cette course à l’échalote profite directement à la société civile, dans la mesure ou les découverte en terme d’élimination de l’eau, de la tenue de route seront répercutés sur les pneus qui seront ensuite commercialisés auprès du grand public.

Désormais cette “guéguerre” a laissé place à une situation de monopole puisque le constructeur italien Pirelli est depuis 2011 l’unique fournisseur de pneus en Formule 1. Puisqu’il n’y a pas de hasard ou on note que l’innovation dans le domaine des pneus a du mal à passer la troisième vitesse.