jeudi, juin 24, 2021
Prêts

Que se passe-t-il en cas de refus d’un prêt personnel ?

prêt personnel

Quelque soient vos projets, vous allez avoir besoin d’argent pour les financer. De l’argent bien propre évidemment, et pour ça il y a la magie du prêt personnel… On vous en a déjà parler sous de nombreuses formes. Aujourd’hui on vous parle de ce qu’il se passe en cas de refus:

En cas de refus de crédit par les organismes financiers, il vous est possible de faire appel à la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) qui fait le point sur les situations de refus de crédit.Dans un premier temps, l’emprunteur pourra interroger l’établissement financier ayant refusé son prêt et lui demander : le score qui lui a été attribué (note pour obtenir son crédit) et rechercher si l’emprunteur figure dans le fichier des incidents de remboursement des crédits (inscription au FICP).Si l’emprunteur n’obtient pas de réponse de l’organisme financier dans un délai de deux mois, il peut donc demander à la CNIL d’intervenir.

Les avantages de ce prêt c’est que vous êtes libre d’utiliser le prêt personnel sans justificatif d’utilisation et il permet de financer un bien à 100% sans apport personnel puis c’est un crédit qui est plus facilement négociable qu’un prêt affecté.

L’inconvénient : le prêt personnel sans justificatif n’est pas lié dans le contrat à l’achat d’un bien précis ou d’une prestation de service. Si ce dernier n’est pas livré ou si le bien se révèle défectueux, le remboursement des mensualités du prêt doit continuer, ce qui n’est pas le cas du prêt affecté.