jeudi, mai 6, 2021
BeautéLifestyle

Tatouages : quelques conseils avant de franchir le pas

Tatouages : quelques conseils avant de franchir le pas

Le tatouage est devenu très tendance. D’origine spirituelle, il est en Europe une marque d’affirmation d’un style ou d’une rébellion. Mais attention, se faire tatouer n’est pas un acte anodin et peut avoir des conséquences sur la durée. Voici 4 conseils à suivre avant de se faire tatouer.

Le tatouage, le fruit d’une réflexion

Avant de franchir la porte d’un tatoueur, il est primordial de mûrir votre décision. Il est déconseillé de se faire tatouer un dessin sur un coup de tête ou à la suite d’un pari perdu. Un vrai tatouage est indélébile et le dessin évolue au fil des années. Se faire retirer un tatouage peut causer des cicatrices et coûte cher. Il est nécessaire de prendre votre temps avant de franchir le pas et d’être sur de votre choix.

Choisir le bon dessin

Si votre décision est bien réfléchie, il vous faut à présent être certain du dessin ou du message que vous voulez vous tatouer. Prenez contact avec des tatoueurs, ils vous conseilleront sur votre choix de dessin. Ils pourront vous orienter sur d’autres choix en vous fournissant des catalogues d’images. Dîtes-vous que le dessin tatoué sur votre corps vous accompagnera toute votre vie.

Trouver le bon tatoueur

Ne vous précipitez pas chez le tatoueur le plus proche. Sachez qu’un tatoueur n’a pas besoin de diplôme pour exercer, ce sont souvent des artistes qui se mettent à leur compte. Visitez plusieurs boutiques, observez les lieux, le matériel, posez des questions au tatoueur et n’hésitez pas à lui demander de vous montrer ses dessins. Enfin, l’hygiène est un facteur essentiel : un bon tatoueur travaille avec du matériel stérilisé, des aiguilles à usage unique et doit porter des gants.

Quelle zone de votre corps ?

Se faire tatouer, cela se mérite ! Si vous êtes douillet, privilégiez les zones de votre corps les plus charnues (dos, épaules, etc). Si vous préférez une autre zone où la peau y est plus fine, il y a des chances que le passage de l’aiguille vous fasse grimacer. Il faut savoir souffrir pour être tatoué !