dimanche, novembre 18, 2018
Prêts

Crédits immobiliers : Une baisse des taux d’intérêt record annoncée

Crédits immobiliers : des taux records annoncés pour l'été

Taux d'intérêts records

Au fil des mois, les taux d’intérêt pour les crédits immobiliers ne cessent de reculer… Jusqu’à atteindre une baisse record pour lété ! On fait le point.

Une fois de plus, les banques sont sous la contrainte et revoient les chiffres à la baisse. L’année 2018 profite pleinement aux potentiels acheteurs pour qui les taux actuels représentent une réelle source de motivation à l’achat. Et pour preuve : les prévisions annoncent des taux d’intérêt dérisoires pour les prêts immobiliers cet été. Pour l’été 2018, et le mois de juillet précisément, la moyenne des taux d’intérêt sur vingt ans est estimée à 1,65 % sans compter l’assurance, contre 1,75 % à la même date en 2017, selon Empruntis.com. Pour se faire une idée plus claire de la baisse que cela représente, les taux d’intérêt pour un prêt de ce genre avaient grimpé à 3,45 % quatre ans plus tôt, en juillet 2013.

Une faiblesse des taux qui profite à tous

Alors, comment expliquer un tel abaissement des taux d’intérêt ? Que personne ne s’y trompe, tout le monde y gagne ! L’activité se voit relancée à mesure que les taux baissent et que la consommation augmente. L’économie profite de ces placements dits “à risques” que représentent les prêts immobiliers sur plusieurs dizaines d’années et les banques atteignent finalement leurs objectifs annuels. En effet, le manque de dynamisme du début d’année a creusé un retard assez conséquent sur les objectifs commerciaux qui avaient été fixés au préalable. Ainsi, en abaissant les taux d’intérêt à des pourcentages records durant l’été 2018, les prêts deviennent de nouveau attractifs et attirent de nouveaux et nombreux clients.

Taux au plus bas : un élément décisif en faveur de l’achat

Selon une étude, réalisée par le réseau immobilier OptimHome, 30 % des personnes comprises dans la tranche des 18-34 ans (les Millennials) ont émis le souhait d’acheter une résidence principale. Le chiffre descend à 22 % chez les 35-41 ans (dit les Xennials) et à 13 % seulement chez les 42-52 ans, soit la “Génération X”. Mais alors, qu’est-ce qui motive les futurs acquéreurs ? C’est bien la baisse des taux d’intérêt qui incite les particuliers à se lancer dans la grande aventure. En effet, ils sont 41 % à avoir placé cet argument en avant, devant la baisse des prix immobiliers qui a réuni 26 % des sondages et le prêt à taux zéro (11%). Réalisée en mars 2018 auprès d’un échantillon de 1 504 personnes dont l’âge était compris entre 25 et 65 ans, cette étude menée par l’Ifop met clairement en évidence le souhait incontestable d’acquérir une résidence principale mais cela met également en lumière le lien évident qui subsiste entre la baisse des taux d’intérêt et la démarche d’achat.

En somme, les prévisions pour l’été 2018 promettent des taux d’intérêt des plus attrayants pour les crédits immobiliers. De quoi décider les plus réticents des futurs acquéreurs !