mercredi, décembre 12, 2018
Assurances

Assurance chiens et chats : comment protéger ses animaux ?

Comment s'y prendre ?

Assurance animaux

Si ce type de prévention n’est pas encore très courante en France, elle n’en reste pas moins utile… Alors, l’assurance chat ou assurance chien, comment ça marche ?

En France, un foyer sur deux coulerait des jours heureux aux côtés d’un animal de compagnie. Pour autant, si les maîtres sont protégés par diverses assurances (santé, vie, voiture), quid de leurs fidèles compagnons ? Selon les chiffres de la Fondation 30 millions d’amis, seulement 4 % des Français ont souscrit à une assurance chat ou assurance chien. Chez les voisins britanniques, ils sont près de 30 % à avoir opté pour cette option.

Que couvre l’assurance pour chien et chat ?

Si la responsabilité civile (comprise dans les contrats multirisques habitation et qui s’étend aux animaux de compagnie comme aux autres membres de la famille) intervient en cas de blessures ou de détériorations dont serait responsable l’animal, l’assurance chien, ou l’assurance chat, permet d’alléger financièrement dans le cadre des frais de santé. Cette assurance, finalement, n’est autre qu’une sorte de mutuelle pour votre quadrupède préféré.

Comment ça marche ?

En comptant l’alimentation, les soins divers et les vaccins, un chien représente un budget d’environ 1 680 euros annuel, contre 1 200 pour un chat. Ces estimations peuvent rapidement se revoir à la hausse en cas de blessure, de maladie ou autres désagréments. Ainsi, une assurance chien ou assurance chat peut s’avérer très utile :

  1. Première étape, choisissez une compagnie d’assurance : Internet regorge de plateforme proposant leurs offres. Calculez et comparez !
  2. Vérifiez les garanties et les tarifs : les prix peuvent varier en fonction de l’âge de l’animal (qui doit généralement être compris entre 3 mois et 7 ans), et d’autres restrictions établies par la compagnie. La cotisation et le taux de remboursement peuvent grandement varier.

 

Les choses à savoir

Certains éléments sont tout de même à prendre en considération. Si les services diffèrent selon les prestataires, certaines grandes lignes sont tout de même souvent retrouvées :

  • Les soins bénins, comme les vaccins et la stérilisation, sont pris en charge mais ce n’est pas toujours le cas pour les soins lourds de types opérations chirurgicales ou examens radiologiques.
  • Certaines compagnies acceptent d’assurer les animaux qui voyagent. Les soins dispensés à l’étranger (dans une limite de 90 jours) peuvent être remboursés.
  • Les chiens classés dans les catégories 1 et 2 peuvent être considérés comme dangereux. Certaines assurances refusent donc de les prendre en charge ou augmentent le tarif des cotisations mensuelles. Il en est de même pour les chiens les plus exposés aux risques de blessure, comme notamment les chiens de chasse.