jeudi, avril 22, 2021
Santé

Comment soigner une sciatique ?

Soigner une sciatique

Vous souffrez d’une douleur en bas du dos, qui irradie jusque dans la fesse, la jambe et le mollet ? Votre nerf sciatique vous joue certainement des tours. On vous explique comment soigner et soulager ce mal de dos particulièrement gênant.

Selon un sondage de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie des travailleurs salariés, près de 80 % des Français recensés se plaignent de maux de dos. S’ils sont assez courants, et particulièrement lorsque l’on prend de l’âge. Pour autant, certaines douleurs sont plus violentes que d’autres, comme c’est le cas notamment pour la sciatique.

La sciatique, qu’est-ce que c’est ?

Avant toute chose, il est essentiel de reconnaître la sciatique, ou lombosciatique, lorsqu’elle survient. En effet, si elle n’est pas soulagée à temps, elle risque de s’intensifier considérablement jusqu’à en devenir extrêmement handicapante pour le patient atteint. La sciatique se caractérise par une vive douleur, semblable à une sorte de courant électrique, qui se localise au niveau du bas du dos, pour descendre vers l’arrière de la jambe et le pied. Cette sensation n’est que la traduction d’un pincement au niveau du nerf sciatique. Lorsqu’il est compressé, le nerf le plus volumineux du corps renvoie alors une intense douleur qui peut raidir la colonne vertébrale, amoindrir les réflexes d’extension au niveau de la jambe concernée et même une perte de la force, temporairement.

Comment la soigner ?

Souvent causée par la présence d’une hernie discale, il est important que la cause de la sciatique soit reconnue, afin d’adapter au mieux le traitement. Dans ce cas, un scanner ou une IRM peuvent être prescrits par le médecin traitant.

  • Pour autant, l’un des meilleurs conseils qui soient lorsqu’une crise de sciatique survient… C’est de se reposer. L’alitement complet n’est pas forcément nécessaire mais le repos est primordial. Il faut ménager son dos. Sachez que près de 80 % des anomalies de ce genre peuvent se soigner sans intervention chirurgicale. Les remèdes sont multiples et adaptés selon les besoins et organismes de chacun.
  • Autre conseil : n’hésitez pas à demander un traitement pharmaceutique. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens par voie orale, ou encore des anti-douleurs peuvent grandement vous aider à supporter le mal et, ainsi, à continuer à vivre votre vie sans le handicap que cause la douleur.
  • Des infiltrations de corticoïdes (comprenez de cortisone) peuvent être des remèdes utiles pour réduire la douleur.
  • La kinésithérapie s’avère aussi efficace dans certains cas : le spécialiste aide le patient à connaître les mouvements qui peuvent renforcer les muscles dont la force aurait été réduits par la sciatique. D’autre part, les mouvements qu’il enseigne au patient servent à ne pas aggraver le mal. Les massages qu’il pratique ont également le pouvoir de soulager les douleurs grâce à la décontraction des tensions musculaires qu’ils entraînent.

Tout problème à sa solution (comme le fourmillement dans les mains et les jambes) ! N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant pour adapter le traitement selon votre quotidien et vos besoins.