mercredi, décembre 12, 2018
LifestyleMoteurs

Comment choisir son vélo électrique ?

vélo électrique

Moins rapide qu’une moto, mais plus fonctionnel qu’un vélo classique, le vélo électrique s’attire de nombreux adeptes au fil des années qui passent. Parmi la multitude de produits proposés sur le marché, comment choisir le vélo électrique idéal ? On vous aide !

Vous êtes sensibles à l’évolution de la planète et au respect de l’environnement ? Ou bien vous êtes simplement curieux de vous déplacer autrement qu’en voiture ou en train, bien que vous cherchiez un moyen de transport qui reste pratique… Optez pour le vélo électrique ! A l’ère des « villes à vélo », privilégier le deux-roues pratique et bon pour la santé, face aux véhicules motorisés pollueurs et trop vite pris dans les bouchons, c’est s’assurer beaucoup d’avantages et s’éviter pas mal d’inconvénients. Mais alors, la question qui se pose, c’est bien comment choisir le vélo électrique idéal ? Passons donc en revue les critères de sélection qui vont permettre d’affiner votre recherche.

Le moteur

Ce que l’on nomme vélo électrique s’appelle en réalité un VAE, soit vélo à assistance électrique. Cela signifie donc que le moteur vient en complément du pédalage naturel, pas en substitut. Pour autant, selon l’endroit où il sera placé, la sensation en action sera bien différente pour le cycliste :

  1. Dans la roue avant
    Ce système d’installation est le plus simple et le moins onéreux puisqu’elle ne nécessite pas d’opérer le moindre changement au niveau de la chaîne et des pédales. Efficaces, ces moteurs sont adaptés aux cyclistes souhaitant solliciter au maximum le moteur sur des courts trajets en ville.
  2. Dans la roue arrière
    Très réactifs, les moteurs installés sur l’espace arrière du vélo électrique disposent d’une liaison directe avec la transmission arrière, ce qui fait d’eux des produits adaptés aux conduites vives et dynamiques.
  3. Dans le pédalier
    Ces types d’installations amènent un certain équilibre au produit. La sensation procurée est dite « proportionnelle », c’est-à-dire qu’elle est modulée en fonction de l’effort fourni par le cycliste lors du pédalage. Idéal pour les moyens ou longs trajets.

L’autonomie

La durée de la batterie constitue l’un des éléments essentiels à la prise de décision finale. En effet, selon l’usage que vous souhaitez en faire, plusieurs modèles de vélo électrique s’offrent à vous. Pour autant, l’autonomie ne dépend pas uniquement de la puissance même de la batterie mais bien du poids de l’utilisateur, de sa puissance musculaire lors du pédalage, des routes empruntées, du gonflage des pneus, des conditions climatiques, etc. L’idéal, c’est donc d’essayer l’un des modèles que vous convoitez avant d’acheter, en le louant notamment, si c’est envisageable.

Le prix d’achat

De 350 à plus de 3 000 euros, la gamme de prix en matière de vélo électrique est assez vaste. Bien entendu, les vélos d’entrée de gamme ne bénéficieront pas des mêmes installations que les deux-roues motorisés du haut de la liste. Par exemple, si les premiers prix sont équipés de technologies moins élaborées, plus anciennes et roulent donc moins vite, disposent d’une autonomie moins grande et des équipements plus classiques, les vélos électriques urbains plus onéreux sont équipés de dispositifs à la pointe : freins à disque, console dernier cri, éclairage efficace et pratique, moteur dans le pédalier…

Pour autant, il y en a pour tous les porte-monnaies et pour toutes les envies ! Vous avez désormais toutes les clés en main pour choisir votre vélo électrique idéal !