mercredi, juin 26, 2019
HotelVoyages

Booking, Airbnb… : Evitez les arnaques de l’e-tourisme

Méfiez-vous des arnaques en ligne

Au fil du temps, l’e-tourisme s’est plus que largement démocratisé. Selon un sondage réalisé par Franfinance et CSA, pas moins de 87 % des Français interrogés réservent leurs vacances en ligne. Si cette solution s’avère extrêmement pratique, gare aux arnaques… Quelques astuces pour éviter les pièges de l’e-tourisme.

A l’ère 2.0, de nombreuses manipulations sont faisables directement depuis un ordinateur. Pratique, non ? Surtout lorsqu’il est question de réserver ses vacances ! Tout y est : l’utilisateur dispose de toutes les informations, les conditions de transport, les équipements hôteliers qui lui sont proposés, l’environnement dans lequel il va se retrouver, et tout un tas d’autres informations utiles au bon déroulement du séjour. A l’heure où la Toile regorge de bons plans, nombreux sont les internautes à se mettre en quête des meilleures offres. Pour répondre à leurs attentes, quelques grands noms du secteur se sont érigés en véritables leaders du marché : Airbnb, Booking.com, Promovacances, TripAdvisor… Ils sont nombreux à promettre monts et merveilles, à des prix parfois dérisoires. Mais, attention aux pièges ! Comme toutes choses, les bonnes offres cachent parfois de désolants revers. Alors, comment éviter les arnaques ?

Ne vous laissez pas prendre au jeu de la décision hâtive

Véritable acteur du marché de l’e-tourisme, la plateforme de réservation d’hébergement Booking.com centralise un grand nombre de demandes, chaque année. Pourtant, la plateforme a recours à des pratiques quelque peu litigieuses. En effet, il n’est pas rare de voir des mentions telles que « dernière chambre disponible » ou encore « réservé il y a 3 minutes », sur certaines fiches de réservation, dans le seul but de vous inciter à déclencher le paiement à la hâte, de peur de louper une occasion. D’autre part, les prix affichés que vous apercevez barrés sont souvent suivis de prix revus considérablement à la baisse. Sachez que ces prix barrés sont bien souvent extravagants et complètement déséquilibrés, pour que vous soyez certain de faire une bonne affaire. Comment éviter d’être abusé ?

  1. Rendez-vous sur le site de l’hôtel lui-même
    Pourquoi ne pas vous rendre sur la plateforme de l’hôtel en question ? Comparez les prix, n’hésitez pas à fouiller un petit peu. Quitte à réserver sur le site web directement.
  2. S’y prendre à l’avance ou à la dernière minute
    Il est fréquent de trouver des prix extrêmement alléchants en toute dernière minute ou bien lorsque l’on s’y prend plus de 6 mois à l’avance. Le meilleur moyen de passer entre les mailles du filet et de s’assurer donc de réels bons prix, c’est de s’y prendre tôt… ou tard !

Gare aux « propriétaires » malhonnêtes

Airbnb fait fureur depuis quelques années. Plateforme communautaire de location et de réservation de logement, Airbnb plaît aux voyageurs grâce à ses prix bien souvent attractifs et ses logements originaux. Pour autant, gare aux fausses annonces !

  • Ne jamais accepter de payer en dehors de la plateforme.

Airbnb met un point d’honneur à garder toutes les transactions sous ses yeux, pour éviter ce type d’abus. Ainsi, si un potentiel « propriétaire » prêt à vous louer sa maison de rêve en Toscane vous demande de passer sur une tierce plateforme de paiement, refusez et signalez son profil.

  • Soyez vigilant sur les termes employés et les demandes formulées.

Non, Airbnb n’a pas coutume d’exiger des paiements par mail. Non, Airbnb n’emploie pas des termes tels que Western Union, mandat postal, Liberty Reserve, MoneyGram ou encore chèque de caisse. Au moindre doute, prévenez le service client et ne faites pas aboutir la procédure de réservation.

Hotels.com, Expedia.com, Airbnb, Booking.com… Toutes les plateformes comportent leur lot d’internautes crapuleux et de personnes malhonnêtes. Soyez vigilant ! Mais ça ne vous empêchera en rien de profiter d’un voyage aux Seychelles ou ailleurs.